Make your own free website on Tripod.com
                                          Age de la majorité
En France, en Nouvelle-France et au Québec

Les registres de mariage au Québec indiquent que les  conjoints sont d'âge mineur ou majeur.  Ce renseignement peut être utile pour pouvoir retracer l'année de la naissance des ancêtres.

Alors la question se posait à savoir quel était l'âge de la majorité au cours des différentes époques.  Madame Jacqueline Sylvestre s'est mise à la tâche et a publié les résultats de ses recherches dans un article de " L'Ancêtre, 2001, vol 28 numéro 2 ".  En voici les grandes lignes :

Selon l'édit de 1375, les rois devenaient majeurs à 13 ans et 1 jour tandis que chez les nobles, les garçons atteignaient ce seuil à 21 ans et les filles à 14 ans.  Chez les pauvres, les mâles étaient considérés majeurs à 14 ans et les pucelles à 12 ans.

En 1579, Henri III fait réviser l'âge de la majorité à 25 ans, tel que publié dans Coutume de Paris.  C'est donc cet âge qui prévaut aussi au début de la Nouvelle-France.

Après la Conquête, le gouverneur en chef, James Murray ordonne qu'à compté du 1er janvier 1765, l'âge de la majorité sera fixée à 21 ans tel que stipulé dans les lois britanniques.

Le 16 février 1782, une autre ordonnance fixe la majorité à 21 ans à compter de janvier 1783.  Il semble que l'ordonnance précédente n'était que partiellement respectée puisque certains actes notariés de l'époque indiquent l'âge de la majorité à 21 ans et d'autres à 25 ans.

Depuis le 1er janvier 1972, l'âge de la majorité se situe à 18 ans au Québec.


Richard Dompierre