Make your own free website on Tripod.com
François
François DOMPIERRE
(1943)

François Dompierre, fils de Roland et Esther Bénard, est originaire de Hull, Québec où il vécu son enfance.  La famille déménage ensuite dans la vieille capitale lorsque son père obtient un poste important au Ministère de l'éducation, à Québec.

François Dompierre a composé la musique de plus de 50 films pour le cinéma et la télévision, parmi lesquels, notamment, "Le Matou", "Le déclin de l'empire américain",  "Mon amie Max", "L'Histoire de Betty Fischer ", "Stardom", "Ces enfants d'ailleurs", "Le sang des autres", "Le sort de l'Amérique", "Le Jardin d'Anna", "Double Identity", "Le grand âge", "Partis pour la gloire", "Les portes tournantes" etc.  Il a obtenu plusieurs prix ( Prix Gémeaux, Prix Génie) pour sa contribution au septième art.

Tout en continuant de prêter son concours d'arrangeur-orchestrateur à différents artistes de variétés, (Renée Claude, Pauline Julien, Monique Leyrac, Claude Gauthier, Pierre Calvé), il participa également à la création de plusieurs comédies musicales : "IXE-13", "Demain matin, Montréal m'attend", "On n'aime qu'une fois".  Il touche aussi au domaine des spots publicitaires, dont le fameux "On est 6 millions, il faut se parler" du début des années 1970.

En 1979, François Dompierre crée avec Félix Leclerc "Chansons dans la mémoire longtemps".  Le grand Félix y interprète 36 de ses plus belles chansons sur des arrangements de François Dompierre. Cette œuvre lui vaudra le Félix de l'ADISQ comme arrangeur de l'année.

Parmi ses oeuvres de concerts, on retiendra son Ouverture pour la Philarmonie des Vents (1991), ses " Jardins intérieurs " pour synthétiseurs, flûte, guitare, violoncelle et trombonne (1989), son Concerto pour violon et orchestre dédié à la violoniste Angèle Dubeau (1986), son " Kaléïdophone " pour douze instruments solistes (1983), son "Concerto pour piano et orchestre en La majeur " et " Harmonica flash " (deux oeuvres enregistrés en 1979 par l'Orchestre Symphonique de Montréal sous la direction de Charles Dutoit), et sa " Sonate pour ondes Martenot et piano " enregistré par Sylvette Allart et Théodore Parasquive en 1974.  Il fut de plus le premier compositeur canadien à enregistrer sous la réputée étiquette Deutsche Grammophon.

François Dompierre mène également une activité de chef d'orchestre avec l'Orchestre de chambre de Hull, l'Orchestre Syntphonika (dont il est le fondateur), l'Orchestre Symphonique de Sherbrooke, l'Orchestre I Musici, l'Orchestre Symphonique de Laval, l'Orchestre Symphonique de la Montérégie, l'Orchestre Symphonique de Québec, l'Orchestre Symphonique de Vancouver.


 http://www.analekta.com/site/bio.f/dompierre_fr.html ://www.analekta.com/site/bio.f/dompierre_fr.html