Make your own free website on Tripod.com
Terre ancestrale
TERRE ANCESTRALE


Terre ancestrale de:       CHARLES DOMPIERRE dit ST-MARTIN

Terre de 7.1 arpents (voir Note 1) de large, du milieu de l'île au fleuve, dans l'arrière-fief d'Argentenay, côté nord.

Numéro de lot           14 (voir Note 2)
Cadastre actuel:        2/3 est de 81, 82, 83 et 84  (voir Note 3)

Adresse principale :      235, chemin Royal, St-Francois de l'île d'Orléans
No de lot :                         81-2-P
Propriétaire (1996) :          Marcel Picard

________________________________


Avant le 7 mars 1673
Concession non retracée de Mme d'Ailleboust à Charles Dompierre-dit-Saint-Martin (1643-1688), 3 arpents entre Jean Amaury et Jean Lauzet-dit-Matha.

1681 Recensement, p. 87c
Charles Dompierre, 30 ans, 10 arpents en valeur,  entre Jean Amory et (2e) Pierre Butaut.

1683, 2 juillet
Procès-verbal du grand chemin d'Argentenay, Charles Dompierre
entre (6e) Pierre Auffraix et Alexandre Bo(i)ssart.

1688, 10 mars
Concession des Hospitalières à Charles Dompierre qui obtient concession de la terre suivante (Lot No 15), 3 arpents de front (plus tard étendus à 4, dont un arpent dans le domaine). De sorte qu'il possède dès lors deux terres contiguës, de 7 arpents de front en tout.

1689
Carte de Villeneuve, p. 169
Charles Dompierre, - deux terres - Nos 19 et 20, avec maison et grange,
entre Jean Amaury et Pierre Ausay (Auffray).  

1690, 27 janvier
Inventaire de feu Charles Dompierre et de Marie-Agnès Destouches, son épouse, qui possèdent les deux terres ci-haut mentionnées, arpentées par Jean Guyon, le 17 avril 1671 (procès-verbal non retracé).
Greffe Jacob

1692, 15 juillet
Concession des Hospitalières à Marie Destouches, veuve de Charles Dompierre, maintenant épouse de François Guerinet, 1 arpent de front pour parfaire la cession faite à feu son premier
mari, de 4 arpents, le dit Dompierre n'en ayant reçu que 3 arpents, le tout entre la terre dudit Dompierre et celle de Pierre Offroy-dit-Gargot.

1708, 14 février
Procès-verbal d'arpentage de la terre de feu Charles Dompierre, de 7 arpents, 1 perche et 13 pieds de front, dont partie livrée à Robert Emon, à cause de Catherine Dompierre, sa femme, 1 3/4 arpent entre le reste de la terre des dits héritiers et Nicolas Mennanteau.
Greffe Hilaire-Bernard de Larivière

1708, 10 juillet
Partage de la terre de feu Charles Dompierre, de 7 arpents de front comprenant la terre suivante, entre trois héritiers, Marie Destouches, la veuve, prenant moitié de ces 7 arpents, comme suit, du nord-est au sud-ouest :
   la veuve, 1 3/4 arpent;
   René Dompierre (1679-1738), 1 3/4 arpent;
   Robert Aymond (1671-1740), 1 3/4 arpent;
   la veuve, 1 3/4 arpent.

1708, 10 juillet
" Je prie Monsieur Chambalon de vouloir bien ratifie le Contrat et la donasion que nous avons faite anos enfans ou mois mari de touche je consens et pretans que Larati ficasions faite aselfin que nou puisions vivre en pas sans aucune enquetude et trouble et en cas que jevienne ameuri avans monmari quiluisoit permi deleve ses drois.
Et moiane duchesne bru de la dite marie detouche ye done ausi mon consenteman aselfin que le dit contra et donasions soit ratifier parellesmans a mabellemerre et les dit consants mans fai et pase dan la maison seneurialle dargentenay anpresen se du sieur perrot qui at sine comme temoins et nous declarons ne savoir ni etcrire nisine.
Argentenay ce 2 juillet 1708. - Perrot dargentenay."

Donation de François Garinet et de Marie Destouches, sa femme, veuve de Charles Dompierre, de la moitié en deux terres configuës, de 7 arpents de large entre Jean Amory et Nicolas Mennanteau à la réserve de la jouissance de la maison et hangar, du jardin, du parc ou renclos et de la cour, leur vie durant, à René Dompierre (1679-1738), les 3 1/2 arpents du nord-est et à Robert Aymond (1671-1740), les 3 1/2 arpents du sud-ouest.

1709
Carte de Gédéon de Catalogne
René Dompierre, fils de feu Charles, entre J(ean) (A)Mori et R(obert) Hémont.

1714, 11 juin
Aveu et dénombrement
René Dompierre, 3 1/2 arpents de front, avec 50 arpents de terre labourable
entre Jean Amory et Robert Aymont.
Greffe Chambalon

1725, 25 août
Aveu et dénombrement, p.11
René Dompierre, 3 1/2 arpents, avec maison, grange, étable et 50 arpents de terre labourable entre Jean Amory et Robert Aymon

1750, 27 juin
Vente d'Augustin Landry (1708-1758) et Marie-Scolastique Dompierre (1731- ), son épouse (fille de feu Marc-Antoine Dompierre), à Joseph Dompierre (1715- 1757), oncle de la venderesse, de ses droits en la succession de Marie Dompierre par représentation de feu René Dompierre (1679-1738) et Marianne Duchesne, ses ayeuils, en 7 perches faisant partie de 3 1/2 arpents de front entre (2e) le domaine d'Argentenay et les représentants de feu Robert Emont.    Greffe Fortier

Note 1 : Un arpent = 180 pieds français = 191.82 pieds anglais = 58,47 mètres = 9 perches
Note 2 : Léon Roy. Les Terres de l'Ile d'Orléans 1650/1725. p. 129-132
Note 3 : Rôle d'évaluation foncière de la municipalité de Saint-François, pour les années 1994, 1995 et 1996

Page suivante